Lignes de vie, Samantha Bailly

Nouvelle résolution de la rentrée : écrire plus… Nous sommes le 22 Septembre et toujours pas un seul article… j’ai jamais été très douée pour être ponctuelle mais bon mieux vaut tard que jamais !

J’ai été conquise, il y a de cela quelques années, par la série Oraison de Samantha Bailly  et j’avoue tenter depuis de suivre régulièrement ses publications. C’est donc dans ce but que je me suis attelée à la lecture de Lignes de vie, roman paru maintenant il y a un certain nombre d’années (mais je vais vous épargner une nouvelle blague sur ma ponctualité).

« Gabrielle et Antoine n’auraient jamais dû se rencontrer et pourtant… une simple lettre anonyme va faire basculer leur destin. Le hasard ? La chance ? Tous deux vont découvrir ce que le mot confidence veut réellement dire. Peut-on s’attacher à un être juste au travers de mots, peut-on changer son chemin pour un inconnu ? Nous avons tous besoin d’une épaule réconfortante, aimante, mais a-t-on conscience de ce que cela implique? De nos jours on communique essentiellement par mails, par SMS… Dans ce livre, on redécouvre le plaisir de la correspondance manuscrite, de l’ambiguïté. La peur de se dévoiler, d’oser se rencontrer pour de vrai. »

20151005_141816

La boisson du cocon : Pour ce livre épistolaire, je vous propose un thé assez classique et raffiné: le Earl Grey. Dans cette catégorie, j’ai goûté récemment ce thé  qui est un délice et que je vous conseille.

chronique

Il m’a fallu un temps pour m’habituer au style épistolaire de ce roman. Pourtant, j’ai trouvé dans cette succession de lettres un réel intérêt. Il permet  de créer une certaine distance entre les personnages ce qui installe un certain recul de Gabrielle ou d’Antoine sur les situations ou questions abordées.

Les deux personnages de ce livre évoquent leurs petits tracas du quotidien tout comme les problématiques plus importantes qui interviennent dans leur vie(le deuil, la séparation, les relations…). Les thèmes sont étudiés avec réflexion et indulgence, chacun écoutant vraiment l’autre et se mettant vraiment à son niveau. Les raisonnements sont bienveillants et humains ce qui permet de se reconnaître soit dans l’évocation de la violence de certaines situations (familiales, amoureuses, amicales…) soit dans la réponse qui est apportées par l’un ou l’autre des personnages.

Je crois que finalement je retrouve dans ce livre des conseils, des réflexions que j’aurais aimé entendre ou partager ainsi que des ressentis que j’ai déjà éprouvé. Il nous invite à travailler sur nous et à réfléchir réellement sur les relations et l’écoute qu’on apporte ou qu’on obtient de notre entourage.

Seul bémol, le livre est un peu court à mon goût et assez prévisible du point de vue du scénario global. Mais la qualité du style et la maturité de la réflexion en font une excellente lecture.

Et une citation pour la fin, qui m’a particulièrement parlé et qui illustre en partie la qualité de la réflexion dans ce livre:

« Tu sais, il n’y a pas d’amour sans idéal. Sans une période où l’on y croit. Alors on peut toujours se moquer de l’extérieur, ou tout simplement regarder d’un œil objectif quelque chose qui ne fonctionnera pas. Mais quand on vit la chose, on est dans l’affect, le subjectif. Heureusement que tu étais persuadée de tout cela. Il y aura toujours des désenchantés pour te dire que c’était inévitable » Lignes de vie, Samantha Bailly, Edition Milady

 

 

 

A propos thereadingcocoon

4 Commentaires

  1. Audrey · 27 septembre 2016 Audrey

    Merci pour l’envie que tu transmets si facilement.
    L’automne et sa période cocooning arrivant, je rajoute ce livre à ma liste de lecture.

  2. Marie · 20 octobre 2016 Marie

    Hello chère collègue. …me voilà en visite sur ce petit monde de lectures….allez je tourne les pages.
    Marie-p

Laisser un commentaire