Burton et Swinburne : L’étrange affaire de Spring Heeled Jack, Mark Hodder

Après un mois d’absence (soit le temps qu’il m’a fallu pour lire ce livre…en anglais), voici la chronique du roman que je me suis donnée tant de mal à terminer. Aujourd’hui, on parlera donc de steampunk ! Ce livre marque le début d’une série de six tomes dont seuls les deux premiers ont récemment été traduits en français aux éditions Bragelonne (On croise les doigts pour les autres). L’auteur, Mark Hodder, a été scénariste à la BBC, rédacteur en chef, journaliste et webmaster. « Burton et Swinburne : L’étrange affaire de Spring Heeled Jack » a été récompensé par le prix Philip K. Dick en 2010.

 « Londres, 1861

Sir Richard Francis Burton

Un grand explorateur et un érudit de talent. Sa réputation a été salie et sa carrière ruinée. Il est dans de sales draps.

Algernon Charles Swinburne

Un jeune poète prometteur et avide de sensations fortes, disciple du marquis de Sade. Le cognac causera sa perte. C’est le cadet de ses soucis.

Les deux hommes sont au cœur d’un empire déchiré par les conflits. D’extraordinaires machines envahissent un monde soumis à des lois des plus répressives. Tandis que certains défendent une société fondée sur le génie créateur, d’autres repoussent les limites de la conscience en ayant recours aux drogues, à la magie et à l’anarchie. 

Lorsque des loups-garous terrorisent l’East End londonien et que des jeunes filles deviennent la proie d’une effroyable créature nommée Spring Heeled Jack, le duo n’a plus d’autre choix que d’agir. Au plus vite.

Tous deux se trouvent confrontés à l’un des événements les plus décisifs de cette époque. Mais la pire de leurs découvertes pourrait bien provoquer la fin du monde tel qu’ils le connaissent…

Quand une poignée d’hommes change l’Histoire, l’Histoire change tous les autres. »

20151005_141816

1-La boisson : J’avoue que mon Noël a été un peu focalisé autour du thé cette année et on m’a offert la  tisane des braves chez Nature et Découverte qui, je trouve, s’accorde totalement avec l’esprit du livre et le courage de Richard Francis Burton. En plus, elle est vraiment délicieuse et originale goûtant la menthe avec un retour un peu sucré qui satisfera les gourmands comme moi. Bref : originalité, aventure et courage voici trois mots qui ont caractérisé mon expérience de lecture et cette tisane.

2-L’ambiance : L’intrigue se déroule dans un Londres victorien alternatif steampunk. Si vous avez l’occasion de le lire durant un voyage dans la capitale anglaise ou ses environs je pense que c’est l’ambiance qu’il vous faut. Sinon, je vous invite à rechercher des lieux steampunk autour de chez vous….J’avoue que comme ça je pense au musée d’Orsay à Paris mais c’est un peu bizarre de s’installer dans un musée pour lire…

chronique

Mark Hodder invente dans cette aventure, un Londres alternatif dans lequel on retrouve des personnalités historiques telles Darwin, Brunel et bien d’autres…. Les  deux personnages principaux eux même : Richard Francis Burton et Algernon Charles Swinburne sont des figures bien réelles de l’ère victorienne. Il me semble que Mark Hodder a fourni un travail de recherche important et intéressant, s’accordant avec ce qu’ont été ces hommes à leur époque et les confrontant à un Londres alternatif qui transforme leur destin. C’est ici que réside, selon moi, l’originalité de ce livre. De plus, les personnages sont attachants, et leurs caractères sont bien marqués.

L’ambiance steampunk de ce livre est immersive et on n’a aucun mal à imaginer ce Londres alternatif peuplé de machines extravagantes, d’animaux mécaniques, et d’inventions déroutantes. Mark Hodder prend son temps pour nous décrire le contexte et l’environnement. Certains apprécieront sûrement. De mon côté, mon engouement initial s’est calmé par la suite, trouvant que l’auteur s’éternisait un peu dans cette installation de l’histoire et de la situation.

La résolution de l’histoire (promis pas de spoilers), est prenante et redonne de l’énergie pour finir le livre même si je l’ai trouvé un peu rapide, l’auteur nous énumérant la plupart des révélations en peu de pages. Ainsi je n’ai pas été totalement satisfaite de ce dénouement qui n’était pas pour moi à la hauteur de la promesse offerte par le début du roman. De plus, certains choix et réflexions des personnages m’ont parues assez incohérentes avec leur personnalité et leurs buts. Mais je vous laisse découvrir et me donner votre avis. Néanmoins, on est surpris par l’intrigue et cette partie du roman se lit avec plus de fluidité.

J’ai globalement apprécié les thèmes et débats suscités par ce livre à propos des convenances sociales et de l’éthique scientifique. Je trouve par ailleurs que ces débats (menés par les personnages) sont suffisamment ouverts pour nous inviter à réfléchir.

Ainsi les personnages s’interrogent à plusieurs reprises sur l’utilité des convenances et règles sociale notamment à propos des privations de libertés qu’elles entraînent. En effet, ce Londres alternatif, bien que transformé, intègre toujours en partie les lois sociales de l’époque victorienne.

A propos de la science, ce livre questionne les limites de l’avancée scientifique. Jusqu’où la science peut-elle aller ? Faut-il utiliser la théorie de Darwin pour modifier la société et « améliorer » l’humanité ? Que de questions qui se sont posées au cours de l’histoire notamment dans des courants eugénistes qui ont fait des ravages. Ces débats autour de l’éthique scientifique, de l’importance des découvertes et de leurs applications sont encore très présents dans notre société. Mark Hodder interroge-t-il ici notre propre société par le biais de ce Londres alternatif ? C’est peu clair mais je le pense et c’est ce qui fait à mon avis l’intérêt de ce livre.

En bref, des personnages très intéressant, une ambiance originale et immersive, et un scénario qui intègre des débats intéressant et des éléments excentriques malgré quelques incohérences et longueurs. Je vous conseille donc ce roman et j’ai hâte de lire la suite qui, je l’espère, comble les faiblesses de ce premier tome.

Et vous ? Un avis ? Une idée de cocon ?

A propos thereadingcocoon

Laisser un commentaire